Quels sont les modalités d'un bon objectif selon les cabinets comptables ?

Revue de presse

Quels sont les modalités d'un bon objectif selon les cabinets comptables ?
1 février 2019

Actuel Expert-Comptable a publié ce vendredi 1er février 2019, le premier volet de son article "Fixation des objectifs : où en sont les cabinets comptables?" dans lequel Primeum est mentionnée, disponible ci-dessous : 

 ActuelEC-1erFév-Objectifs-1-1

 

Fixation des objectifs : où en sont les cabinets comptables ? (Volet 1)

 

Quantitatifs ou qualitatifs ? Individuels ou collectifs ? Nous avons fait le point sur les pratiques des cabinets en matière de fixation des objectifs de leurs collaborateurs. Premier volet avec les tendances.

Les objectifs découlent de la stratégie globale du cabinet, déclinée au plan individuel et service par service. Faut-il développer telle frange de clientèle, s’ouvrir à l’international, gagner deux points de marge, pousser telle offre ? A chacun d’agir pour porter le plan. "Plus que jamais, les objectifs doivent être SMART – spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et définis dans le temps, rappelle Fabien Lucron, directeur du développement du cabinet de conseil en rémunération variable Primeum. La première chose à se demander est donc : que veut-on inciter l’équipe à faire, et comment le collaborateur au sein de l’équipe peut-il contribuer à ce but ?" Les cabinets comptables sont soumis à de forts enjeux de management, entre la nécessité d’attirer de nouveaux talents, celle de fidéliser les salariés et de les motiver tout en les faisant évoluer. JeanMarc Morel, associé de RSM France, explique : "Une des premières exigences est de fixer des objectifs clairs et précis. Nous le faisons lors des entretiens annuels, en prenant soin de dissocier la question de la rémunération – éventuellement liée à l’atteinte des objectifs – qui est traitée lors d’un entretien à part". Un objectif flou, type « satisfaire le client », n’entraînera pas d’efforts ciblés, donc pas d’efficacité. Classiquement, les cabinets comptables privilégient les objectifs quantitatifs, ayant trait à la production et facilement mesurables : "Nous formons nos managers afin qu’ils fixent des objectifs mesurables et avec des échéances sur le résultat attendu, indique Anaïs Coquet, directrice des ressources humaines adjointe d’In Extenso. Parmi les objectifs quantitatifs, il peut y avoir notamment pour les managers : la rentabilité du portefeuille client".

 

Objectif de spécialisation

La productivité, le temps passé sur les dossiers au regard de leur valeur ajoutée, sont également du domaine du quantitatif, assigné par les cabinets aux collaborateurs. Dirigeant du cabinet parisien GMBA Walter Allinial, Michel Gire nuance : "Dans notre cabinet, nous privilégions les objectifs qualitatifs plutôt que quantitatifs. Car ces derniers ont un côté pernicieux, ils peuvent entraîner des comportements indésirables. Dans un service social, sortir 500 bulletins avec 12 clients n’est pas la même chose que de faire 500 bulletins avec 52 clients. Tout le monde voudra gérer les grands comptes plutôt que les petits !". A raison de trois objectifs par collaborateur fixés annuellement, le cabinet GMBA assigne, par exemple : augmenter l’utilisation des outils digitaux, améliorer l’organisation de son temps, rédiger son mémoire de Dec, etc. L’atteinte de ces buts est vérifiée l’année suivante. Chez In Extenso, Anaïs Coquet détaille : "Parmi les objectifs qualitatifs, il peut y avoir : se spécialiser dans tel domaine ou tel secteur, ce pour quoi nous aidons le salarié. Nous avons un dispositif de formation et les objectifs permettent d’ailleurs de vérifier si le cursus suivi a donné des résultats en pratique". Chez In Extenso, les managers peuvent ainsi poursuivre des objectifs de formation de leur équipe par le biais de réunions sur les sujets d’actualité.

 

Des objectifs collectifs pour l’esprit d’équipe

Thierry Onno, président de la commission management du CSOEC, à la tête d’un cabinet de 20 personnes (Agicom) près de Rouen, constate pour sa part une évolution des pratiques de management en réponse aux nouvelles attentes des collaborateurs des cabinets comptables. Notamment, il y a l’incitation à la conduite de projets transversaux : "Par exemple, le collaborateur est encouragé à s’impliquer dans le déploiement d’une solution digitale, dans un projet d’optimisation du service clients ou autre : cela permet aux salariés de révéler leurs talents, d’enrichir leurs compétences et de faire avancer le cabinet". Parmi les questions que se posent les dirigeants : faut-il privilégier les objectifs individuels, ou les associer à des objectifs collectifs, par exemple, au niveau d’un service ? Anaïs Coquet relate : "Les objectifs sont majoritairement individuels, mais il peut y avoir des objectifs communs au niveau d’une agence par exemple, sur l’ouverture de portails clients (dossiers clients) ou sur l’utilisation d’une solution digitale. Les objectifs collectifs sont utiles pour encourager l’esprit de solidarité". Dans un second volet, nous verrons comment l’atteinte de l’objectif entraîne une rémunération complémentaire.

 

Source : https://www.actuel-expert-comptable.fr/content/fixation-des-objectifs-ou-en--ont-les-cabinets-comptables-1degb

Recevez notre newsletter