Rémunération variable : quels indicateurs choisir pour rémunérer les fonctions supports ?

Rémunération

Rémunération variable : quels indicateurs choisir pour rémunérer les fonctions supports ?
26 févr. 2018

« Historiquement, la rémunération variable concerne principalement les équipes commerciales. Depuis quelques années, elle tend à s’étendre à l’ensemble des métiers de l’entreprise. Ainsi, la fonction marketing peut être motivée par des incentives sur les résultats d’une campagne. Dans la finance, elle concernera en particulier les salariés en charge du recouvrement ou les Credit Managers. On peut aussi accorder des primes de productivité dans les services logistiques. », Fabien Lucron, Directeur du Développement du cabinet Primeum.

 

La rémunération variable est devenue un enjeu de recrutement et de fidélisation des salariés français. En 2018, de plus en plus d’entreprises proposent un système de rémunération variable à leurs collaborateurs, tous services et toutes fonctions confondus. Aujourd’hui, proposer un package de rémunération comportant une partie fixe et un variable n’est plus réservé exclusivement à la population commerciale. Les départements RH, Marketing, Finance ou encore Logistique n’hésitent plus à rémunérer leurs salariés en proposant un dispositif de rémunération variable adapté à chaque fonction.

Comment choisir les bons éléments à objectiver pour les différentes fonctions de l’entreprise ? Quels indicateurs clés de performance choisir pour motiver et inciter les fonctions supports à donner le meilleur d’elles-mêmes ?

Dans cet article, une proposition non exhaustive de KPI (key performance indicators) intéressants pour les fonctions RH, Marketing, Finance et Logistique !

 

1) RH : recrutement, formation et gestion des effectifs

La fonction RH connaît une véritable mutation et tient un rôle central dans la mise en place de la stratégie d’entreprise. Ainsi, il est important d’incentiver les professionnels RH en fonction de leur périmètre et notamment des nouveaux enjeux soulevés par la fonction, le bien-être au travail ou encore la prévention des risques psycho-sociaux.

Au sein du service RH, l’idée est de mettre en place des primes orientées vers la qualité d’exécution des tâches. Lorsque l’on prime la qualité, on s’attache à incentiver les salariés sur des critères indiquant factuellement le niveau de qualité produite. De ce fait, ces indices peuvent être quantitatifs ou qualitatifs et s’inscrivent sur une feuille de route amenant vers plus de performance. Mesurer quantitativement des indicateurs RH permet de récompenser directement la qualité du travail accompli.

Parmi les missions stratégiques inhérentes aux RH, on retrouve le recrutement, la formation ou encore la GPEC, la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences. Comment réussir à objectiver les professionnels RH au regard de ces 3 domaines clés du secteur ? Ci-dessous une liste de KPIs RH pouvant permettre de mesurer la performance des salariés tout en les motivant davantage.

Recrutement

- le nombre de recrutements réalisés sur une période donnée

- le taux de maintien dans l’entreprise au bout d’un an

- le nombre de candidatures obtenues par le biais d’un programme éventuel de cooptation

- le nombre de candidatures spontanées

Gestion des effectifs

- le turn-over général de l’entreprise

- le bien-être dans l’entreprise, qui se mesure notamment par le biais d’enquêtes de satisfaction interne

- la qualité de traitement de la paie : nombre de réclamations

- le taux d'absentéisme

La formation des salariés

- le nombre moyen d’heures de formation par salarié par catégorie

- le taux d’accès à la formation

- le pourcentage de salariés n’ayant pas bénéficié d’actions de formation depuis au moins 2 ans

- le nombre de salariés ayant suivi une formation certifiante

- le taux de réussite des collaborateurs à l’examen de contrôle de fin de formation, etc...

 

2) Marketing : des KPIs autour de l’optimisation des données

La fonction marketing prend de plus en plus d’importance dans le fonctionnement de l’entreprise. L’essor du digital a révolutionné les méthodes de travail des professionnels du marketing, qui sont devenus des experts du digital et de la conception d’offres destinées au marché internet.

Aujourd’hui, le service marketing travaille étroitement avec le service commercial et lui apporte une expertise sur la gestion et l’optimisation de données clients. Les spécialistes marketing travaillent des éléments chiffrés pour comprendre et prédire ainsi les futurs comportements d’achat des consommateurs, notamment sur internet. Comment mesurer la performance des actions marketing ? Ci-dessous, une liste d’indicateurs clés de performance permettant d’évaluer l’efficacité d’une stratégie marketing et de mesurer son ROI.

Leads et Trafic générés

- le nombre de leads entrants en fonction du canal

- le nombre de visiteurs sur un site commercial, sur un réseau social, etc...

- le nombre de leads générés par chaque outil marketing (offre publicitaire, campagne internet, etc…)

- le nombre de clics générés par des call-to-action

- le nombre de leads commerciaux qualifiés, par canal et par mois

- le taux de transformation des leads commerciaux qualifiés en deals effectifs

Nouveau call-to-action

3) Finance et Comptabilité : contrôle budgétaire et rentabilité financière

« Les consolideurs, les contrôleurs de gestion industriels, ainsi que les comptables bilingues maîtrisant un ERP et disposant de connaissances pointues en matière de normes fiscales internationales, disposent de marges de manœuvre significatives lorsqu’il s’agit de négocier leur rémunération compte tenu de leur expertise technique, peu abondante sur le marché de l’emploi. », indique Jérôme Jouanneau-Courville, Directeur au sein du cabinet de recrutement Norman Alex dans un article optionfinance.fr. Ainsi, la rémunération variable est aujourd’hui proposée à de nombreuses fonctions finance et comptabilité en entreprise.

Autrefois réservé aux profils de DAF et de managers, désormais contrôleurs financier, comptables et contrôleurs de gestion peuvent bénéficier d’un système de rémunération variable sur mesure. De ce fait, on observe la mise en place d’indicateurs clés de performance spécialement conçus pour la fonction finance et comptabilité. Produire un rapport de pilotage pour une date et une heure précise sans y apporter de correctif, avoir une maîtrise du prévisionnel avec une marge inférieure à 4%, réaliser un placement de trésorerie rapportant au moins 2% en moyenne, etc…, sont des exemples d’indicateurs clés de performance pouvant entrer en compte dans le calcul de la rémunération variable des profils financiers.

Ces KPIs permettent d’évaluer la performance des professionnels du secteur et pèsent de plus en plus dans leur package de rémunération global. Quels sont les indicateurs de performance les plus souvent utilisés en finance et comptabilité ? Ci-dessous une liste non exhaustive provenant du site spécialisé optionfinance.fr.

Directeur administratif et financier

- l’optimisation des coûts

- le management des équipes

- l’amélioration des conditions de financement

Contrôleur de gestion, consolideur, auditeur interne, credit manager et chef comptable

- la réduction des coûts

- l’optimisation des délais de reporting

- la fiabilisation du budget et du prévisionnel

- la mise en place d’un projet structurant (ERP, intégration, etc…)

Comptable général, comptable client, comptable fournisseur

- la réduction des délais de production des comptes

- l’amélioration de la qualité du traitement comptable, etc…

 

4) Logistique ou Supply chain : stocks, transports et livraisons

Le secteur de la logistique se prête tout particulièrement à la mise en place de KPIs. En outre, analyser le fonctionnement, les processus et les flux de supply chain d’une entreprise est primordial afin de s’assurer de son efficacité. L’idée est d’optimiser la gestion logistique et le transport de marchandises en maîtrisant les coûts, les délais de livraison et la qualité des prestations. Dans ce secteur, chaque seconde compte et l’optimisation de la chaîne logistique dépend de la mise en place et de l’analyse de KPIs logistique pertinents. Parmi ces KPIs spécifiques au secteur, quels sont les plus utilisés ? On retrouve notamment selon le site faq-logistique.com :

Gestion des stocks

- le taux de rupture

- la couverture de stock d’une référence

- la rotation d’une référence

- le nombre de palettes réceptionnées / expédiées

- la vitesse de préparation des commandes

- le nombre d’erreurs de constitution de palettes

- les colis préparés par opérateurs de picking

- le taux de kilomètres "à vide"

- le taux de vide sur un camion

- l’analyse des ratios et cadences logistiques

Transport et Logistique

- le nombre de produits livrés

- le nombre de produits chargés par camion

- le nombre de produits livrés avec respect du délai contractuel

- le nombre de tours / jour

- le temps de chargement des véhicules sur le centre

- le nombre de kilomètres parcourus à vide afin d’optimiser la tournée de livraison

Enfin, la rémunération variable a pour but de motiver les collaborateurs dans une logique de performance d'entreprise. Ainsi, on considère qu'en dessous de 8 à 10% du salaire annuel, la rémunération variable ne joue pas son rôle de booster de performance et ne change pas les comportements des salariés. Par ailleurs, la rémunération variable ne doit jamais excéder les 30% pour rester un levier de motivation efficace !

Checklist gratuite  Plan de prime :  Quelles sont les étapes à vérifier lorsqu'on lance un  dispositif de rémunération variable ?  Télécharger

A propos de l'auteur

Après 15 ans passés dans des postes de management opérationnels dédiés à l’efficacité commerciale dans de grands groupes, conscient de l’enjeu que représente la rémunération variable en termes de motivation, d’équité et de performance, je me consacre depuis 8 ans à la création et la refonte de dispositifs de primes pour les entreprises de tous secteurs d’activité.

Recevez notre newsletter

Articles similaires

02 oct. 2018

Cryptomonnaies : peut-on envisager de payer des primes à ses salariés en bitcoin ?

GMO, un géant japonais de l’internet, permet à ses employés de recevoir une partie de leur salaire en bitcoin depuis décembre 2017 !

06 sept. 2018

Doit-on plafonner la rémunération variable des commerciaux ?

Selon le dernier baromètre de la rémunération variable publié en 2016, plus de 87% des dirigeants d’entreprise et directeurs commerciaux estiment qu’instaurer une rémunération variable est utile !

17 juil. 2018

SUBSCRIPTION ECONOMY : comment intégrer la LifeTime Value Client dans un dispositif de prime ?

« La plupart des entreprises consacrent des budgets faramineux et beaucoup d’efforts dans l’acquisition de clients. Pourtant, elle leur coûterait jusqu’à 7 fois plus cher que la rétention client. Quant à la probabilité d...

REJOIGNEZ LA DISCUSSION