Retour au blog

Salaires : gagnez-vous plus ou moins que la moyenne des Français ?

Salaires : gagnez-vous plus ou moins que la moyenne des Français ?
28 juin 2021

Salaires

« En 2019, un salarié sur deux perçoit un salaire net en EQTP inférieur à 1 940 euros »

Ce mois-ci, l’Insee a publié son étude sur le salaire moyen des Français à partir des chiffres de 2019. Avec une hausse de 1.2% en 2019 par rapport à +0.6% en moyenne sur les 20 dernières années, le salaire net moyen évolue dans le bon sens. Dans l’article suivant, découvrez si vous gagnez plus ou moins que la moyenne des Français !

Quelles sont les tendances du salaire moyen français ?

« À caractéristiques identiques, le salaire net moyen en euros constants a augmenté de 0,9% en 2019 »

Le salaire moyen augmente par rapport à l’année précédente

En 2019, la rémunération des Français était plutôt à la hausse ! La progression des salaires a doublé par rapport aux années précédentes avec une augmentation de 1.2% contre 0.4% en 2018 et 0.6% en moyenne sur les 20 dernières années. 

Sur ces 1.2% d’augmentation, 0.3% est dû en partie à l’évolution de la qualification des salariés. À caractéristiques identiques (même secteur professionnel, même catégorie socioprofessionnelle et mêmes conditions d’emploi), la hausse du salaire moyen est de 0.9%.

Si le salaire brut moyen a augmenté de 1.5% (en euros courants), c’est surtout au niveau du salaire net que l’on constate une différence : il a progressé de 2.3% grâce à la suppression de certaines cotisations salariales (assurance chômage et heures supplémentaires), à la réduction du taux de prélèvements sociaux et grâce à l’exonération de cotisations et contributions sur la prime Macron.

Le pouvoir d’achat a augmenté en 2019

En plus d’une augmentation du salaire moyen, les prix à la consommation ont augmenté à hauteur de 1.1% en 2019 alors qu’ils avaient augmenté de 1.8% en 2018. Ce ralentissement a pour conséquence d’augmenter le pouvoir d’achat par rapport à 2018. 

Les disparités salariales se réduisent

En 2019, le salaire net moyen a augmenté dans de plus grandes proportions pour les ouvriers (+2%), les employés (+1.9%) et les professions intermédiaires (+1.3%) alors qu’il a baissé pour les cadres (-0.7%). Les disparités salariales qui étaient en hausse de 2010 à 2018 ont donc diminué en 2019.

L’écart de rémunération entre les hommes et les femmes s’est également réduit avec - 0.8% par rapport à 2018 ! L’origine de cette diminution tient au fait que de plus en plus de femmes intègrent des postes de cadres (36.2% en 2019 contre 35.8% en 2018). Par contre, les femmes ne représentent que 20,5% du 1% des salaires les mieux rémunérés.

 

Les 10 règles d’or de la rémunération variable  Découvrez le livre blanc de la rémunération variable regroupant les best  practices et les pièges à éviter dans la mise en place de vos plans de prime  Télécharger

Salaire moyen ou salaire médian, ce n’est pas la même chose !

« Le salaire net moyen a évolué plus favorablement pour les ouvriers et les employés que pour les autres catégories socioprofessionnelles »

À quoi correspond la mesure EQTP ?

Les chiffres de l’étude de l’Insee sont présentés en Equivalent Temps Plein (EQTP) : 1 EQTP représente un poste tenu à temps complet sur une année. Les salaires à temps partiel ou qui ont été travaillés sur une partie de l’année sont calculés sur la base de cette unité :  un salaire à temps plein pendant 6 mois représente 0.5 EQTP, un salaire à mi-temps pendant 12 mois représente 0.5 EQTP. Les EQTP inférieurs à 1 sont convertis pour correspondre à 1 EQTP afin d’uniformiser les chiffres de l’étude.

Les résultats en EQTP sont donc à modérer notamment en ce qui concerne la rémunération moyenne des femmes puisqu’elles travaillent plus souvent à temps partiel et ne perçoivent donc pas un EQTP réel. Dans la même logique, les heures supplémentaires qui sont le plus souvent réalisées par des hommes ne sont pas prises en compte dans la méthode de calcul.

Salaires mensuels moyens et répartition des effectifs en équivalent temps plein (EQTP) Étude Insee 2021

Salaires mensuels moyens et répartition des effectifs en équivalent temps plein (EQTP) - source : étude INSEE 2021

Le salaire moyen des Français du secteur privé est de 2424 euros nets mensuels en euros constants

En EQTP, un salarié Français du secteur privé gagne en moyenne 2424 euros nets par mois avec 2181 euros nets mensuels pour les femmes et 2597 euros pour les hommes. Les salaires sont plus intéressants dans le secteur de l’industrie avec 2696 euros nets mensuels en euros constants, à noter que les salaires de la construction connaissent la plus forte progression avec +2% sur le salaire mensuel net par rapport à 2018. 

Cependant, si on trace une ligne pour diviser la population en deux parties égales, on obtient un salaire médian de 1940 euros mensuels nets. C’est-à-dire que la moitié des salariés Français gagne moins de 1940 euros par mois. Une plus grande partie de la population perçoit donc moins que le salaire moyen.

Plus de cadres mais des salaires moins élevés

Les postes cadres, qui prennent une part de plus en plus importante dans l’effectif avec 21% en 2019 contre 20.8% en 2018 ; perçoivent un salaire mensuel net de 4230 euros en EQTP soit une baisse de 0.7% en euros constants par rapport à 2018. Cette baisse se justifie notamment par l’effet de « noria » (départ en retraite des cadres en fin de carrière dont le salaire est plus élevé que celui des cadres juniors qui débutent leur carrière).

Dans la tranche haute, 10% des salariés perçoivent une rémunération nette supérieure à 3844 euros (en euros constants) et seulement 1% des salariés gagne plus de 9103 euros nets en EQTP ce qui correspond environ à 7.5 fois le SMIC. 

Dans la tranche basse, 10% des salariés gagnent moins de 1319 euros nets mensuels en euros constants.

Améliorez le salaire moyen de vos salariés grâce à la rémunération variable

Récompensez la performance pour garder vos salariés motivés !

Avec une plus grande partie de la population qui perçoit moins que le salaire médian de 1940 euros mensuels nets en EQTP, et 1% des salariés qui perçoit environ 7.5 fois le SMIC, les écarts de rémunération au sein de la population française ne font aucun doute. Il est cependant bien évident que ces écarts se justifient par des critères objectifs comme l’ancienneté, l’expérience ou le niveau de responsabilité.

Cependant, pour motiver les 8 salariés sur 10 qui perçoivent un salaire net mensuel compris entre 1204 euros et 3200 euros et les autres salariés, n’hésitez pas à mettre en place un système de rémunération variable

La rémunération variable permet d’avoir un impact réel sur la rémunération des salariés tout en s’adaptant au contexte économique de l’entreprise. Calculée sur la base de la performance de façon individuelle ou collective, elle permet d’augmenter la rémunération des salariés et notamment celle des 10% de la population active qui gagne moins de 1319 euros nets mensuels ; elle favorise également l’égalité homme-femme et permet aux cadres juniors d’améliorer leurs revenus pour leur laisser le temps de se construire une carrière et de gagner en responsabilité dans l’entreprise plutôt que d’aller voir ailleurs si l’herbe y est plus verte !

 

Les 10 règles d’or de la rémunération variable  Optimisez vos plans de rémunération variable à l’aide de ce livre blanc au  contenu exclusif  Télécharger

guide_icone

Les dix commandements de la rémunération variable

Quelques best practices et pièges à éviter dans la conception de vos plans de prime
Image-cta-livre-blanc
Télécharger

Auteur de l'article

Fabien Lucron

Après 15 ans passés dans des postes de management opérationnels dédiés à l’efficacité commerciale dans de grands groupes, conscient de l’enjeu que représente la rémunération variable en termes de motivation, d’équité et de performance, je me consacre depuis 10 ans à la création et la refonte de dispositifs de primes pour les entreprises de tous secteurs d’activité.

Articles les plus lus

Recevoir la newsletter trimestrielle