Quelles relations entre la performance commerciale et les systèmes de rémunération ?

Performance

Quelles relations entre la performance commerciale et les systèmes de rémunération ?
15 févr. 2016

S’il est toujours décrié voir relégué comme un facteur secondaire de la performance des commerciaux, le salaire et notamment le salaire variable n’en reste pas moins, la grande particularité dans le monde commercial. Tout d’abord parce que le salaire variable des commerciaux atteint 30% en moyenne, contre 10% pour le reste des cadres. Mais pourquoi, la rémunération variable ne joue-t-elle pas son rôle de motivation ? La rémunération variable permet-elle une meilleure performance commerciale ?

C’est clairement du côté des plans de rémunération qu’il faut se tourner. En 2018, d’après une étude de l’agence Uptoo, 83% des commerciaux atteignent leurs objectifs de primes. Des objectifs qui sont souvent mal fixés, capés, collectifs.. et ont pour effet d’être assimilés au salaire fixe dans de nombreux cas. Le risque est même de créer un système insider/outsider vis-à-vis des rares effectifs non-primés. En bref, la prime n’est pas assez élastique et reste trop bridée pour être performante dans les entreprises françaises.

 

Et pourtant, le plan de rémunération reste le plus efficace selon les commerciaux eux-mêmes

Les commerciaux en sont convaincus, le salaire est un critère d’épanouissement personnel pour 6 commerciaux sur 10.

Quel que soit l’importance de la part variable accordée à vos commerciaux, votre système de rémunération doit servir votre stratégie de développement de business et donc être le moteur de votre force de vente. Les spécialistes ont coutume de dire que la rémunération fixe rétribue la compétence tandis que la part variable récompense la performance commerciale.

Une part variable motivante doit en effet permettre de créer l’écart entre les meilleurs et moins bons commerciaux. Mais ne sous-estimez pas pour autant l’aspect motivation de la part fixe ! Celle-ci permet en particulier de maintenir en confiance vos équipes commerciales, en particulier dans un contexte économique difficile.

 

Les 10 règles d’or de la rémunération variable  Découvrez le livre blanc de la rémunération variable regroupant les best  practices et les pièges à éviter dans la mise en place de vos plans de prime  Télécharger

 

Le bon ratio fixe/variable pour une rémunération suffisamment incitative

Tout l’art d’un plan de rémunération attractif est donc de définir la bonne répartition entre votre part fixe et votre part variable. Opter pour 60 % de part variable entraîne de rapides résultats. Mais un risque accru quant à la relation client et la vision à long terme de l’entreprise. Ou encore plus de défection et un fort turn-over si les résultats sont difficiles à atteindre. A l’inverse, choisir un système de rémunération à 100 % de fixe ne serait aucunement incitatif.  Pour ces raisons, le ratio habituel dans le BtoB s’établit généralement à 70 à 80 % de part fixe et 20 à 30 % de part variable.

 

Les critères pour définir la bonne part variable des commerciaux

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour bien définir votre part variable pour une meilleure performance commerciale. Celle-ci est tout d’abord régit par la loi de l’offre et de la demande. Plus votre secteur se porte bien, plus les commerciaux pourront négocier une part fixe élevée.
Un autre critère est celui de votre cycle de vente. Si celui-ci est court, les objectifs en lien avec la rémunération variable peuvent être rapidement atteints. Vous pouvez aisément adopter un pourcentage de part variable élevé, de 30 à 40 % de la rémunération totale. A l’inverse, sur les cycles longs, la part fixe est traditionnellement plus élevée, au-delà de 80 %. Le reste des critères est fonction des objectifs de votre entreprise : souhaitez-vous vous focaliser sur les aspects quantitatifs ou qualitatifs, individuels ou collectifs, avec une vision à court ou long terme ?

 

Pour ou contre le plafonnement du variable ?

Le déplafonnement a un caractère motivant pour vos forces de vente. Il permet de ne pas limiter leurs résultats sur une période donnée. Pour ses partisans, c’est une logique gagnant-gagnant dans laquelle la performance du vendeur n’entame pas les marges de l’entreprise. Les tenants du plafonnement répondent à l’inverse que le plafonnement permet d’éviter de trop grandes différences de salaires entre les commerciaux et de lisser les événements exceptionnels, à la hausse comme à la baisse.

Aucun système n’est bon ou mauvais. L’essentiel est de savoir conserver l’aspect motivant de votre système de rémunération. Ce dernier doit pour cela être perçu comme juste et équitable. Et surtout être aisément compréhensible. Vous pouvez retrouver notre article dédié au plafonnement de la rémunération variable ici.

 

Vous avez déjà un plan de rémunération ? Les solutions pour aller plus loin et améliorer votre performance commerciale

Il peut être judicieux de revoir votre plan de rémunération selon vos résultats. Obtenez-vous les résultats escomptés ? Avez-vous l’impression de sous-performer ? Vos objectifs sont-ils toujours réalistes compte tenu de la conjoncture ? Avez-vous modifié votre stratégie commerciale ? Développez-vous une nouvelle offre ? Vous implantez-vous sur un nouveau marché ?  Un plan de rémunération nécessite toujours quelques ajustements pour rester cohérent. L’outil de simulation en ligne de comment-remunerer.com vous permet de bien définir votre ligne de conduite en la matière et de trouver les solutions les plus adaptées à votre besoin et de contrôler votre enveloppe budgétaire.

Quoi qu’il en soit, un bon plan de rémunération est un plan bien compris par vos équipes commerciales. Il est donc capital d’instaurer une communication efficace sur votre rémunération variable en faisant bien comprendre que vous avez étudié les diverses possibilités et bien sûr en permettant que vos commerciaux soient partie prenante de la discussion. On parle alors d’animation de votre force de vente à travers la rémunération variable. L’animation commerciale de vos équipes est souvent considérée par des incentives diverses mais animez-vous suffisamment vos commerciaux avec leur rémunération variable ?

Les 10 règles d’or de la rémunération variable  Optimisez vos plans de rémunération variable à l’aide de ce livre blanc au  contenu exclusif  Télécharger

A propos de l'auteur

Après 15 ans passés dans des postes de management opérationnels dédiés à l’efficacité commerciale dans de grands groupes, conscient de l’enjeu que représente la rémunération variable en termes de motivation, d’équité et de performance, je me consacre depuis 8 ans à la création et la refonte de dispositifs de primes pour les entreprises de tous secteurs d’activité.

Recevez notre newsletter

Articles similaires

18 oct. 2019

Le Brexit, peut-il avoir une influence sur la performance commerciale de votre filiale anglaise ?

La décision des Britanniques de quitter l’Union Européenne traduit un échec collectif et représente une régression pour le continent européen. Mais, acquise en juin 2016 où 51,9% des Britanniques ont exprimé leur souhait...

19 juil. 2019

Tour de France : comment s'inspirer des cyclistes pour la motivation de vos équipes ?

« Jouer le classement général ne signifie pas qu’on ne peut pas remporter des étapes. Nous en avons visé quelques-unes… et nous avons déjà remporté deux étapes. Cela se passe très bien, et il reste encore au moins deux c...

28 juin 2019

Canicule : comment mettre en place une prime d’objectif en tenant compte de phénomènes imprévisibles ?

La France connaît cette semaine une canicule exceptionnelle par sa précocité et son intensité pour un mois de juin. Alors que 78 départements sont déjà placés en vigilance orange, Météo France annonce des températures ex...

REJOIGNEZ LA DISCUSSION