Motivation des troupes : quand les principes du variable viennent au secours du Père Noël...

Ressources Humaines

Motivation des troupes : quand les principes du variable viennent au secours du Père Noël...
05 janv. 2017

Cette année, la fonte des glaces s’accentue et le pôle nord se voit réchauffé de plusieurs degrés. La situation est devenue critique pour le Père Noël qui a observé une baisse de motivation chez ses lutins et ses rennes. Ceux-ci ont l’habitude de travailler par temps glacial et ce redoux ne leur convient pas du tout…Le Père Noël se voit donc dans une situation bien compliquée avec des troupes moins motivées et donc moins productives alors que le nombre d’enfants sur notre Terre ne cesse d’augmenter… Mais comment les motiver durablement ?

Il est donc venu consulter Primeum, fabricant de motivation depuis près de 25 ans pour prendre de précieux conseils. Un seul objectif compte à ses yeux : que tous les enfants de la planète soient heureux au matin de ce Noël 2016. Retrouvez nos 4 conseils au Père Noël pour qu’il retrouve des troupes sur-motivées !

 

1) Chacun son rôle, chacun sa motivation

L’ensemble des troupes du Père Noël étaient jusqu’alors récompensées sur le même indicateur : la bonne livraison de l’ensemble des cadeaux aux enfants. Or elles ont en pratique des rôles bien différents. On retrouve :

  • les lutins qui chaque année imaginent, conçoivent et préparent les cadeaux de milliers d’enfants dans leur grande usine du pôle nord.
  • les rennes qui devront s’entraîner tous les jours pour être sur-performants la nuit de Noël. Elles devront réussir le challenge de tracter le Père Noël, sa hotte et son traîneau dans le monde entier afin qu’il dépose les cadeaux au pied de chaque sapin.

Notre conseil, les rôles différents de chacun doivent conduire à imaginer un dispositif motivationnel adapté à chaque mission. Rien de plus logique nous a répondu le Père Noël ! Mais est-ce bien mis en pratique ?

Chaque troupe se doit d’être récompensée d’une façon différente en fonction de son rôle et de son objectif. Les lutins qui reçoivent les lettres et y répondent ne doivent pas être incités de la même façon que les lutins qui fabriquent les jouets. On choisira de motiver les  premiers sur la satisfaction des enfants à avoir reçu les bons cadeaux alors que l’on jugera les lutins fabricants sur la qualité des jouets. Afin d’être plus précis dans la mesure des indicateurs, on objectivera les premiers via une étude de satisfaction des enfants au lendemain de Noël et les seconds sur le taux de jouets toujours en état au 1er janvier 2017.

 

2) Motivation pérenne ou ponctuelle : chacun son incitation

La nuit de Noël est un moment critique pour l’activité du Père Noël et ses rennes : livrer l’ensemble des cadeaux en une seule nuit à tous les enfants dans le monde est un vrai challenge !

Le plus difficile n’est pas de motiver les rennes à produire un maximum d’efforts lors de la nuit de Noël (c’est pour cela qu’ils sont embauchés) mais de leur donner les moyens de pouvoir accomplir cette mission. Cela passe par un entrainement quotidien, des heures de marche dans la neige, des heures de vols au dessus des faubourgs. C'est donc une motivation pérenne tout au long de l’année qu’il faut installer. On incitera donc à l'assiduité aux entraînements, l’augmentation de leur régularité et de leur résistance à la fatigue…

Un focus est cependant nécessaire le jour J car c’est le but final. On pourrait envisager un challenge sur la base d'un classement mais celui-ci serait contre-productif puisque lors de la nuit de Noël, la performance sera une œuvre collective. Un booster collectif avec une prime cible significative (i.e. à la hauteur de l’enjeu) peut donc être mis en place.

Notre conseil, n’hésitez pas à créer pour l’ensemble de vos troupes un challenge collectif sur la réussite commune. Vos troupes ont certes désormais des plans d’incitation différents mais ce qui compte à la fin est bel et bien le succès de l’opération.

 

3) Adapter la période de performance à la réalité opérationnelle de vos troupes

La période de performance du Père Noël s’étale sur 365 jours : de début  janvier où les enfants recommencent de nouveau une liste jusqu’au pic d’activité les semaines précédentes au matin de Noël. Le Père Noël pensait que la période de performance devait être la même pour lui et ses troupes. Mais est-ce bien le cas ?

En effet, entre le Père Noël, les lutins qui reçoivent, trient, étudient les demandes des enfants et ceux qui conçoivent, fabriquent et empaquettent les cadeaux, l'horizon de performance est bien différent. Le temps de réponse à une lettre est de 3 jours en moyenne alors que le temps de traitement d'une commande est de l'ordre d'un mois. Le risque majeur est d'avoir un système de récompense adapté à une situation mais pas à une autre et décorrélé de la réalité.

Notre conseil, adaptez la période de performance à l’activité opérationnelle de chacun quitte à avoir plusieurs dispositifs de motivation sur des périodes de performance différentes (par exemple : une au mois et une au trimestre). Vos équipes vous le rendront !

 

4) Ne laisser aucun renne sur le bord de la route

Rudy est le premier renne de l’attelage du Père Noël. Leader, on le voit souvent torse bombé, le poil brossé, les  muscles saillants. C’est le top performer de l’attelage mais c’est surtout le renne le plus récompensé…parfois à tel point que la récompense des autres devient symbolique.

rennes motiver durablementNotre conseil, faites attention à motiver le plus grand monde. Rudy est certes le plus performant mais tous les rennes participent au tractage du traîneau. Il faut prêter attention à ne pas être trop différenciant entre les rennes, car n’oubliez jamais… que si l’un des rennes décide de se mettre en grève le jour J, les autres devront redoubler d’effort pour atteindre l’objectif commun.

 

Le Père Noël a travaillé d’arrache-pied pour mettre en place tous nos conseils au cours de l’année.  Les enfants ont-ils été satisfaits en ce matin de noël ?

Vous pouvez également retrouver tous nos conseils avec les dix commandements de la rémunération variable en téléchargeant notre livre blanc.

Vous pouvez également consulter notre article sur la motivation des équipes.

A propos de l'auteur

Spécialiste de la rémunération variable, je suis chef de projet de la solution PME et Start-up et de la communication web de Primeum depuis 3 ans. Passionné par de nombreux sujets opérationnels liés à la rémunération variable, je publie régulièrement des articles sur notre blog.

Recevez notre newsletter

Articles similaires

16 nov. 2018

Quel est l’impact de la rémunération variable sur le pouvoir d’achat des français ?

Selon les calculs de l'Institut des politiques publiques, le pouvoir d'achat des Français, dont le gouvernement a fait une priorité, devrait augmenter de 1,2 milliard d'euros en 2019. Une estimation qui s'approche de cel...

18 sept. 2018

Dans quelle mesure les objectifs peuvent-ils être fixés unilatéralement ?

La fixation unilatérale des objectifs par l’employeur doit remplir des conditions strictes. En effet, l’employeur est dans l’obligation de fixer des objectifs, dits « SMART », spécifiques, mesurables, atteignables, réali...

07 août 2018

Comment les start-ups réussissent-elles à attirer les profils « haut de gamme » ?

« Lorsque vous travaillez particulièrement sur une chose à laquelle vous tenez et qui vous passionne, vous n’avez pas besoin d’établir un plan d’affaires qui indique comment les choses vont évoluer », Mark Zuckerberg, Fo...

REJOIGNEZ LA DISCUSSION